Yasmine Washash Minoofi

Yasmine Washash est une surdouée du dessert. Elle est aussi LA personne qui a fait découvrir aux marseillais.e.s les pâtisseries américaines dans sa boutique et salon de thé Minoofi. Et quand on a eu la chance d’être initié aux cheesecakes par une jeune femme aussi talentueuse et souriante, il n’y a pas de retour en arrière possible. Aujourd’hui, Yasmine fête la dixième année de Minoofi et, loin de se reposer sur ses lauriers (aussi nombreux soient-ils), elle a repensé la déco et ajouté des nouveautés déjà incontournables à la carte. Elle nous raconte son parcours et ses influences, de sa naissance à Dubaï à sa success story marseillaise.

C’est le « What’s cooking? » de Yasmine Washash !

Minoofi birthday cake peanut butter

– À quel âge as-tu commencé à t’intéresser à la cuisine ?

Très, très jeune. Ma mère était vraiment douée en pâtisserie. Elle me laissait carte blanche pour chaque anniversaire. J’avais le droit de réfléchir à un thème, planifier le gâteau et le réaliser avec elle, GUESS WHAT ? Tout ce que je fais aujourd’hui pour les clients chez Minoofi !

– Après avoir été une pionnière de la pâtisserie anglo-saxonne à Marseille, de quoi as-tu envie pour les 10 ans de Minoofi ?

Quand je suis arrivée à Marseille, carrot cake, cheesecake, cupcake et autres spécialités à boire ou à manger venant d’outre-Atlantique ou directement du Palais de Buckingham étaient ici des OVNI. Le café se prenait en terrasse ou accoudé au comptoir. L’emporter, quelle idée ! J’ai adoré partager et faire découvrir ces coutumes alimentaires à Marseille. Je me suis investie à fond dans cette mouvance culinaire en faisant des partenariats avec des chefs d’ici, via des événements culturels. D’année en année, avec volonté de satisfaire et détermination, Minoofi s’est développé et son concept aussi. Aujourd’hui, j’ai bientôt 40 ans et Minoofi a grandi avec moi. Plus mature, plus affirmé, plus subtil mais toujours avec la même gourmandise, et la même envie de faire plaisir.

La devanture de Minoofi, rue Paradis à Marseille

D’ailleurs, la boutique n’est plus celle qu’elle était au début de l’aventure. Fraîchement repensée pour sa dixième année, nous l’avons revue entièrement et nous avons développé notre carte avec des nouveautés, des inédits tant sucrées que salées. D’autres projets verront le jour prochainement, Inchallah !

– Quelles sont les influences qui t’ont conduite à créer Minoofi ? 

Minoofi c’est le croisement de la pâtisserie américaine et anglo-saxonne with a french Twist à travers moi-même. Je suis une enfant du monde – née à Abou Dhabi. J’ai grandi au Moyen Orient, puis au Canada et en Suisse. Mon enfance m’a appris le goût et la connaissance des épices comme la cardamome, le zaater et le safran. Ensuite, j’ai passé mon adolescence en Amérique du Nord. Je n’oublierais jamais le premier cheesecake que j’ai mangé ! J’ai continué mon apprentissage culinaire à l’école hôtelière de Lausanne où j’ai découvert la cuisine plus raffinée. L’envie de créer mon univers est née de toutes ces expériences.

– Comment as-tu pensé les lieux et son concept ?

Je souhaitais une ambiance cosy, détendue et homemade. L’endroit idéal pour bavarder tout en dégustant nos spécialités. Chaque moment de la journée est devenu un prétexte pour proposer des nouveautés à notre clientèle naissante : le midi, des bagels, un bowl de saison, le french hotdog ou pork bun. Les enfants viennent pour les cookies, les ados pour les cupcakes, les trentenaires pour les cheesecakes et les grand-parents pour la tranche de loafcake. Mon envie était de faire découvrir à chaque saison, des nouveaux parfums ou une spécialité américaine inconnue à Marseille comme la pecan pie de Thanksgiving ou la bûche de Noël Red Velvet. C’est toujours un bonheur de participer à ces occasions festives.

– Que penses-tu de Marseille aujourd’hui, 10 ans après t’y être installée ?

Et bien, ça n’étonne plus personne de boire le café « latte » dans des gobelets en carton en marchant, un cinnamon roll à la main !

Cinnamon rolls tout juste sortis du four.

Crédit photos : Agathe Hernandez.


Minoofi Bakery
104 rue Paradis 13006 Marseille