Vue d’exposition, Les Aboyeurs  (juillet 2020) avec ClementFaydit, RozennVoyer et LouJelenski à Voiture 14 commissariat: Myriam Mokdes  photos: Alexis Camille Chevalier

Voiture 14 a longuement attendu pour ouvrir à nouveau ses portes. C’est désormais chose faite, depuis hier soir, avec le solo show de Flore Balas : « Happy paintings ». Une campagne de soutien est en cours pour permettre aux projets de ce jeune lieu marseillais d’exister… On vous raconte : 

Parfois le vent tourne ; et une ville comme Marseille, qui faisait fuir sa jeunesse et ses artistes il n’y a pas si longtemps, peut devenir en une ou deux saisons estivales la nouvelle terre promise des artistes en mal de soleil et d’horizons nouveaux. À la tête de cette avant-garde : Voiture 14. Un non profit space aux contours mouvants mais à la ligne artistique clairement définie par Myriam Mokdes, jeune diplômée des Beaux-Arts de Marseille. 

Une œuvre de Diane Gaignoux, dans le cadre de l’exposition Time to dress avec Temple Magazine, en juillet 2020.

Depuis deux ans, cet espace de création et de résidence invite la jeune scène artistique locale et internationale rue des Héros aux Réformés. Ici, les disciplines s’entremêlent pour démontrer leur porosité : art, musique, performances, mode… Si aucun médium n’est snobé pour créer l’événement et la fête, la débrouillardise reste la première ressource de ce lieu où tout peut arriver. Et où le public, particulièrement dense l’été dernier, a su répondre à l’appel des propositions non-conventionnelles de Voiture 14, entre une exposition initiée par Temple Magazine, un showcase de Régina Demina, des expositions de jeunes artistes, une performance salon de coiffure… 

J’ai grandi ici. Marseille on en partait. Maintenant ça a changé.

Pour Myriam Mokdes, la fondatrice, Voiture 14 est un lieu d’initiatives qui cherche à apporter « quelque chose qui vient d’ailleurs et qui insuffle une énergie pour ceux qui sont là ».

À 18 ans, elle est partie vivre à Paris puis est revenue pour étudier aux Beaux Arts de Marseille. À la fin de ses études, c’est en faisant le constat que l’école n’avait pas d’espace d’exposition en centre-ville et que, depuis l’installation de l’école à Luminy en 69, les jeunes étaient éloignés du centre, que Myriam décide d’ouvrir Voiture 14 pour ramener l’énergie de l’école et de la jeune création au cœur de Marseille. 

Depuis quelques temps, Voiture 14 prépare un projet avec deux autres structures artistiques et culturelles basées à Marseille : Gufo et Giselle. Né d’une volonté d’échange entre leurs pratiques respectives, et de l’envie d’utiliser des mediums qui déconstruisent le white cube, cet événement proposera une programmation pensée pour renforcer la scène émergente locale tout en lui apportant l’ouverture à des structures et des pratiques expérimentales extérieures. Le fil rouge : comment le contexte sanitaire redéfinit les usages des espaces domestiques, redimensionne la sphère publique et configure des espaces privés scéniques où s’établissent une panoplie de protocoles culturels et sociaux ? 

Mais en attendant d’en savoir plus, l’heure est au soutien via Helloasso


Voiture 14
14 Rue des Héros
13001 Marseille