cuisine deco vert plante

Transformer son appartement en jungle péruvienne pour presque rien

On n’a pas tous la chance de pouvoir déambuler en robe de mousseline dans le parc de notre bastide familiale à l’ombre des pins et des oliviers. On serait plutôt du genre à bénéficier d’une vue sur nos voisins d’en face avec entre nous, une rue un peu crottée sur les bords et envahie d’automobilistes maniant l’invective et le klaxon. On ne va tout de même pas aller s’exiler à l’autre bout de Marseille à la recherche du platane hypoallergénique qui nous mettra un peu de vert dans le nez. La solution ? Elle se trouve entre la cuisine et la fenêtre.

Parlons germination ! Déjà, on va arrêter de tout jeter. Réveillez la Sœur Emmanuelle qui est en vous et conservez bouteilles plastiques, pots de confiture et pots de yaourts. On cesse également de jeter tout ce que l’on ne mange pas dans les fruits et légumes que l’on achète de préférence bio ou produits chez un maraîcher local, évidemment ! Les produits ayant subi des traitements phytosanitaires et certaines variétés hybrides sont difficilement multipliables par germination.

Avec l’ananas, par exemple, on garde le chapeau de feuille, que l’on immerge dans un pot rempli d’eau, et on attend que les racines poussent. Après 6-8 semaines, on peut transférer dans un joli pot avec du terreau.

Pour obtenir après quelques mois d’efforts et de patience une végétation luxuriante, on sélectionne des pépins bien enflés de citrons, d’oranges ou de clémentines. On les dépose dans un verre d’eau tiède et on laisse tremper pendant une bonne demi-journée avant de les mettre en terre et d’obtenir au bout de quelques mois des petits arbustes du plus bel effet ! La méthode en détail sur le site Jardinage Ooreka

On peut récolter ainsi les graines et pépins des fruits et légumes les plus variés, les rincer et les faire sécher à l’ombre avant de replanter. Pour joindre l’utile à l’agréable, on peut recréer sa réserve d’herbes aromatiques en intérieur et si on a un balcon ou un bout de jardin, récupérer les graines pour faire pousser courges et melons.

Si vous voulez aller un peu plus vite à coût réduit, commandez des graines sur kokopelli-semences.fr/. Leur site est assez vieillot (pour ne pas dire moche), mais ils ont un catalogue de semence bio et de variétés anciennes d’une grande qualité. Sachez qu’en ce moment, on peut encore planter des petites graines pour obtenir cet été basilic, persil, haricots, etc.

Si vous manquez complètement de patience et n’avez aucun goût pour l’agriculture en appartement, voilà un lien pour acheter des plantes sur les marchés aux fleurs et plantes de votre quartier à trouver ici 

C’est vert, mais pas super bio et local : les supermarchés de la plante

Si vous êtes autonomes, on trouve des affaires intéressantes avenue du Prado, à Bricorama et Monoprix. Faciles à comparer, les deux enseignes sont voisines au 256 et 258 avenue du Prado, Marseille 8e

Si vous recherchez des conseils, avec un peu de chance vous pourrez trouver un vendeur qui s’y connaît un peu chez Jardinerie Ricard (Delbart), 133 avenue Clot-Bey dans le 8e à Marseille ou chez Valverde à Aix-en-Provence, Route de Valbrillant RN 7 – Le Canet 13590 Meyreuil.


Matthieu Mas
Enfant de Ste Marguerite et amoureux de la nature, il voit la vie en vert. Sa quête : conjuguer l’art de vivre avec une conscience environnementale. Après avoir œuvré comme enseignant, vendeur de sex-toys et traducteur, il travaille depuis une dizaine d’années dans le domaine culturel.