tokyo Mathieu Bollet_10

Tokyo

Mathieu Bollet, Directeur artistique de la série Plus Belle la Vie, est tombé amoureux fou du Japon. Il a préparé son voyage avec soin, et c’est en vrai passionné qu’il nous transmet ses bonnes adresses, recommandations et ses plus belles photos de Tokyo. Les Marseillaises le remercient vivement de sa précieuse contribution.

« Lost on my own in the blazing sun Down through the streets of Tokyo Feeling like an alien is so much fun This place somehow feels like a second home »

I Miss the Tokyo Skyline de Manic Street Preachers

Le nouveau quartier branché :
Pas de quartier branché spécifique, mais des quartiers branchés. Dans le style Shibuya, la Mecque de la sape excentrique avec son carrefour gigantesque et la statue du chien Hachiko: c’est une claque incontournable.

tokyo Mathieu Bollet_3

Un hôtel fétiche :
Mieux vaut éviter les hôtels occidentaux (par ailleurs de très hauts standing) et préférer un ryokan pour une immersion totale (futon, bains chauds et petit dej salé du matin à base de poisson, de riz, d’algue et de soupe miso). En général, ils sont situés dans des petites rues discrètes et assez préservées de la folie ambiante. Dans le genre, le Sukeroku-no-yado sadachiyo est vraiment pas mal.

tokyo Mathieu Bollet_5

Un monument, une place à ne pas rater :
La parc Ueno, au printemps, pour les cerisiers of course.

tokyo Mathieu Bollet_6

Une adresse incontournable en mode/déco :
Pour moi, aller au Japon et ne pas ramener de jeans, c’est une hérésie. Oubliez les imitations européennes (APC), les marques soit disant top japonaises et très chères (PRPS, Edwin). Mais ! Petit bémol, les grands artisans (machines Levis des années 50 rachetées aux U.S, coton 100% zimbabwe, 100% brut, oz bien costaud, finition de dingue) sont, en général, sur les villes côtières et très peu représentées sur Tokyo (Momotaro jeans à Kojima, Samurai jeans à Kanazawa). Mais ! Encore… Il y a une boutique Momotaro jeans (la rolls du jeans et pas si cher que ça sur place) à Tokyo dans le quartier shopping d’Aoyama dans le AO Bldg.

 Où goûter les meilleures spécialités locales :
Le principe, au Japon, c’est qu’on mange bien de tout pour pas cher, par contre il n’y a quasiment pas de plats sucrés (pas plus mal). Mais si je devais retenir un plat, ça serait le bœuf de Kobe (hallucinant mais pas donné par contre). Et sinon, le marché aux poissons pour déguster des sashimis à 6h du mat juste débarqués des bateaux.

tokyo Mathieu Bollet_2

Une virée arty :
Deux adresses, une en banlieue de Tokyo, le musée Ghibli (Miyazaki donc), le temple du dessin animé hand made, l’anti-parc Disney dans l’esprit. Attention à réserver en avance. Et encore attention aucune agence occidentale ne peut réserver. Il faut s’adresser à JTB, la seule agence de voyage japonaise sur Paris (mieux vaut passer par eux pour tout le séjour d’ailleurs). Une autre à Kanazawa: le musée d’art contemporain du XXI siècle.

tokyo Mathieu Bollet_9 tokyo Mathieu Bollet_4

Un coin pour éviter les touristes :
Pas ou très peu de touristes à Tokyo ! D’ailleurs les tokyoites sont toujours enchantés de voir des étrangers et sont très accueillants.

Un parc, un jardin pour se poser un peu :
Le parc Yoyogi le dimanche. Peacefull et groupes de rocks garage en plein air, happening arty et concours de cosplay.

Boire un verre, le soir :
Trop fatigué pour bouger le soir ! Je conseille 10 jours à Tokyo, 5 pour visiter le jour et 5 pour découvrir la folie de la nuit. Je n’ai pas eu ce temps.

 Un peu d’histoire :
Au Japon, rien n’a plus de 150 ans (à de rares exceptions, quelques temples et le palais impérial), tout s’écroule, disparaît, est éphémère (tsunami, tremblement de terre etc..). Cela fait partie intégrante de la mentalité japonaise, le culte de la beauté éphémère (les cerisiers en est la quintessence). Pour l’histoire, le top c’est « La pierre et le sabre » un roman de cape et d’épée sur le personnage de Miyamoto Musashi (personnage historique bien réel) ou sa version manga (pas pour les enfants !) « Vagabond » par Takehiko Inoue (un maître du genre).

Prendre de la hauteur :
Marre des gens qui vont à l’Hyatt pour la branchitude à 2 balles. La plus belle vue c’est à la mairie de Tokyo ! Tōchō quartier de Shinjuku. Ambiance Blade runner garantie.

tokyo Mathieu Bollet_8

La babiole à ramener :
Le jeans Momotaro bordel ! Bon sinon, pour les dingues de book scraping, dessins et d’origami il y a de quoi devenir fou. De toute façon, à Tokyo, chaque quartier à sa spécialité, tous les obsessionnels dans un domaine trouvent leur bonheur à Tokyo !

Le coup de cœur à instagramer :
La forêt de bamboo à Kyoto. La gare de Kanazawa (chef d’œuvre architectural)

tokyo Mathieu Bollet gare de kanasawa tokyo Mathieu Bollet_10

Petit conseil avant de partir :
– Penser à réserver tous les trajets en train avec le japan rail pass (avec l’agence JTB c’est le cas).
– Et s’équiper d’un guide bien costaud (le Lonely planet sur Tokyo est très bien).