Timothée Talard : exposition personnelle

Après une collaboration avec Agnès b en 2010, une œuvre présentée au MAC (Musée d’art Contemporain) de Marseille pour l’exposition célébrant les vingt ans du musée en 2014, Timothée Talard, artiste marseillais de 30 ans présente sa deuxième exposition personnelle à la Galerie Gourvennec Ogor.
« 
Chance is a word void of sense nothing can exist without a cause » est à voir jusqu’au 18 octobre et à ne surtout pas rater ! 

Pour ses trois ans, la galerie présente une exposition personnelle de Timothée Talard répartie, pour l’occasion, sur deux salles. Un espace aussi grand que le premier a ainsi été ouvert à la rentrée pour accueillir l’ensemble des oeuvres du jeune artiste et leur donner toute la place qu’elles méritent (400 m2 au total).

Dans cette deuxième exposition personnelle, s’il aborde à nouveau les sujets qu’il avait explorés en 2012, l’entreprise, l’industrie, le consumérisme et l’objet désigné, son approche est désormais abstraite et minimaliste. On y retrouve une autre forme de violence, moins physique, moins trash que dans ses précédents travaux.

TT1Dans le nouvel espace de la galerie, il livre ainsi une série de dix caissons lumineux, habituellement utilisés pour l’affichage publicitaire, qu’il conserve vierge d’affiche à l’exception de messages tagués en noir sur fond blanc lumineux. Ces messages sombres qui font référence à la douleur et au deuil, sont disposés sur les murs et le sol pour nous plonger dans l’intime et l’intériorité des sentiments.

TT2

TT3À côté de ces caissons dénudés d’image publicitaire aux antipodes de l’utilisation habituellement faite pour attirer les consommateurs, Timothée Talard explore le thème du monochrome. En lien avec ses précédentes oeuvres, « arcs-en-ciel dans la nuit », il crée un effet sur ses nouvelles toiles, transformant ce qui parait être de simples monochromes au premier coup d’oeil, en oeuvres dont l’illusion d’optique varie selon les mouvements de l’observateur. Lorsque celui-ci avance devant la toile, celle-ci change peu à peu de couleur pour passer d’un monochrome vert à violet, et ainsi d’un bleu à un rouge ou d’un jaune à un bleu. À chaque regard porté sur la toile, une nouvelle oeuvre apparait. Simplement magnifique, tout en subtilité.

D’autres oeuvres sont présentées, comme de très grandes aquarelles « Tentative de Monochrome », ou encore le triptyque « Hors cadre 50F » pour apporter une dimension supplémentaire à ses explorations et nous entraîner dans une réflexion sur les limites de la peinture et le choix fait par l’artiste de ne « pas produire ».

Absolument sous le charme, nous pourrions vous parler encore longtemps de cette belle exposition qui marque très certainement un tournant dans la carrière de Timothée Talard, mais le mieux est encore de vous laisser découvrir par vous-même les oeuvres de l’artiste. Vous avez jusqu’au 18 octobre pour profiter de l’exposition à la Galerie Gourvennec Ogor, ensuite les toiles seront présentées à la YIA Art fair (Young International Artist) à Paris pour un solo show.

Pas de temps à perdre donc !


Galerie Gourvennec Ogor
7 rue Duverger 13002 Marseille
Du mardi au samedi de 10 h à 13h et de 15h à 19h et sur rendez-vous
mob. : + 33 (0)6 68 11 48 06 – tel. : + 33 (0)9 81 45 23 80