olivier amsellem

Le portrait chinois d’Olivier Amsellem

Tout chez Olivier Amsellem est affaire d’amour et de sentiments. Ses choix de vie, sa passion pour la photographie dont il a fait son métier, sa décision de revenir s’installer à Marseille par amour, ouvrir la boutique Jogging qui réunit tout ce qu’il aime – la mode, la photographie, l’architecture, le design – avec son amie Charlotte Brunet. Un vrai méridional, pour qui l’expression « une grande gueule au grand coeur » semble avoir été inventée, et qui préfère « passer une vie à faire des étincelles quitte à en ressortir cramé ». En d’autres termes, un artiste sans filtre qui ne pouvait échapper à notre interview à l’eau de rose.

Voici l’interview « Portrait chinois à l’eau de rose » d’Olivier Amsellem.

Si tu étais une chanson sirupeuse ?
Je suis malade de Serge Lama

Si tu étais un cadeau de St Valentin ?
Sans fin

Si tu étais une première histoire d’amour ?
La dernière

Si tu étais l’homme ou la femme de tes rêves ?
La femme de ma vie

Si tu étais un vêtement sexy ?
La peau

©OlivierAmsellem

 

Si tu étais un « love » faux pas ?
Faut pas le dire

Si tu étais un mot doux ?
Prends-moi

Si tu étais un film romantique ?
La Belle et la Bête

Si tu étais un surnom affectueux ?
Mia

Si tu étais un secret bien gardé ?
Mourir d’aimer


Portrait d’Olivier Amsellem : © Francois Audiffren
Photo de la plante : © Olivier Amsellem