frederique dessemond

Le portrait chinois de Frédérique Dessemond, Ginette NY

On a toutes craqué pour les bijoux de peau en or rose de Frédérique Dessemond. Et pour cause, avec ses fameuses médailles revisitées, ses mini plaques rectangulaires « Love » ou encore ses colliers « Circle » ou « Purity », la créatrice Marseillaise, installée à New York depuis 1999, a le don de faire revivre les belles choses du passé pour leur donner une esthétique contemporaine. Une délicatesse et un amour de l’intemporel qui ont fait le succès de Ginette NY et que l’on retrouve avec bonheur dans les réponses de la créatrice. Une première interview « A l’Eau de Rose » inaugurée par Frédérique Dessemond qui a accepté de se prêter au jeu du portrait chinois avec nous !

Si tu étais une chanson sirupeuse ?
« When love breaks down ». Prefab Sprout

Si tu étais un cadeau de St Valentin ?
Un voyage

Si tu étais une première histoire d’amour ?
« West Side Story »

Si tu étais l’homme ou la femme de tes rêves ?
Gandhi

Si tu étais un vêtement sexy ?
Toute la garde-robe de Jane Birkin dans les années 70

Si tu étais un « love » faux pas ?
Pas de faux pas en amour, faut marcher droit !

love

Si tu étais un mot doux ?
Luv

Si tu étais un film romantique ?
« L’odeur de la papaye verte »

Si tu étais un surnom affectueux ?
Loute

Si tu étais un secret bien gardé ?
La fille (il)légitime de Bob Marley et Sade


Légende photo à la une: Frédérique Dessemond en train de couper des oignons ! 
Crédit: Magali Assor

Légende photo dans l’article : petit mot d’amitié
Crédit: Bepi Valerio