pavillon ©jamesruffato

Quelques temps avant d’inaugurer sa dernière expo Anima Mundi à l’abbaye Saint-Victor, Emmanuelle Luciani ouvrait discrètement le Pavillon Southway à Mazargues. À quelques encablures de la Cité radieuse du Corbusier, dans cet élégant pavillon du XIXe siècle, la brillante historienne de l’art et commissaire d’exposition infuse avec délicatesse le fruit de sa réflexion sur l’art domestique et l’artisanat. Un lieu unique, à la fois maison d’art, lieu de résidence et chambre d’hôtes – signature du Southway Studio. Où comment créer une maison comme une seule œuvre. Une aventure poétique, loin des oripeaux du White Cube.

Pavillon Southway © Clara Sfadj / Les Marseillaises, 2020.

L’univers solaire de cette maison signée Southway Studio

« Dessiner sur la peau des murs » comme le fit Jean Cocteau quand il arriva dans la villa Santo Sospir à Saint Jean Cap Ferrat. Au Pavillon Southway, cette même volonté de faire corps avec le lieu nous saisit dès le seuil franchi. Chacune des pièces est entièrement décorée et aménagée par les artistes dans une même direction, celle d’Emmanuelle Luciani. Depuis plusieurs années, la jeune femme place au centre de ses recherches et de sa pratique l’art décoratif et domestique. Elle défend la nécessité du fait-main et son désir de réconcilier l’art et le quotidien.

Emmanuelle Luciani dans la cour du Pavillon Southway. © Jonayd Cherifi & Southway Studio, 2020.

Les artistes réunis autour d’elle – tels que Bella Hunt & DDC, Matteo Nasini, Jenna Kaës, Jordan Joevin et Andrew Humke – utilisent des méthodes anciennes et durables comme la céramique, la chaux romaine et la peinture à la fresque. Ils font naître ensemble une esthétique empreinte de références au passé antique et médiéval et à l’art du monde méditerranéen. Un univers solaire qui atteint son paroxysme au Pavillon Southway.

Pavillon Southway © Clara Sfadj / Les Marseillaises, 2020.

Un séjour dans l’intimité d’une maison d’art et d’artistes

Ici, deux à trois artistes français et internationaux sont accueillis en résidence dans l’année. Pendant ce temps de création, l’artiste s’imprègne de l’esprit du Southway studio et se laisse influencer par la lumière, l’atmosphère et l’histoire de Marseille. Les visiteurs et les voyageurs hébergés dans la grande chambre d’hôtes à l’étage ont alors l’occasion de croiser leur chemin. Faire la connaissance des artistes et discuter avec les historiens de l’art du Southway Studio qui se feront un plaisir de vous guider dans votre découverte de la ville.

La grande chambre à l’étage du Pavillon Southway à louer pour une ou plusieurs nuits. © Jonayd Cherifi & Southway Studio, 2020.

On comprend toute l’humilité et l’empathie qui se dégage de la démarche d’Emmanuelle Luciani. De sa façon de s’impliquer dans les productions du Southway studio à son refus de concevoir la pensée sans participer à la pratique. De la même manière que l’art, pour elle, ne se dissocie pas de son cadre domestique. Cette vision, qu’elle affine dans chacun de ses projets, a donné naissance à ce lieu d’échanges aux confins de l’art et de l’artisanat. 

Une maison-oeuvre, chaleureuse et incarnée, ouverte aux voyageurs qui aspirent à un séjour singulier, loin des stéréotypes de l’art contemporain.

Andrew Humke en résidence © James Ruffato, 2020.

Crédit photos (4 dernières images) ©Clara Sfadj / Les Marseillaises, 2020.
Image de couverture : Salon du Pavillon Southway © James Ruffato, 2020.


Pavillon Southway
433 boulevard Michelet 13009 Marseille
hello@southwaystudio.com
Visite sur rendez-vous (prix d’entrée 5€)