Marseille New Marseille

Marseille is the new Marseille

En 2018, Marseille is the new Marseille. Pas de comparaison avec Brooklyn, L.A ou que sais-je. On préfère lister en vrac tous les projets, les nouvelles adresses et leurs acteurs. Ceux qui contribuent à renouveler l’identité de la ville sans la dénaturer. 

Marseille, capitale outsider. Eternellement comparée à ses copines méditerranéennes, fantasmée par tellement de Parisiens en carence de vitamine D, critiquée par le tout Marseille – trop de centres commerciaux, pas assez de culture, le mois d’août déserté, les parcs publics délaissés… –. Du mauvais goût partout. La claquette-chaussette, le blond méché, la gourmette qui brille, la chaîne au cou ou à la cheville, le bleu qui fait mal aux yeux. Sauf qu’on l’aime bien ce mauvais goût, non ? C’est ce qui rend Marseille attendrissante. Mais pas seulement.

Au milieu de ce paquet d’incohérences, un mouvement commence à faire bouger les lignes.

Les coffee shop sont presque plus nombreux que les PMU, les petits bistrots ont remplacé l’anchoïade par du houmous, les chefs – désormais nomades – investissent les musées, les boutiques ou les galeries d’art…. L’art justement se planque dans des cabanons haut-perchés. Et pendant que le champignon de Marseille tente de détrôner celui de Paris, les experts internationaux – fashion et anti fashion – se retrouvent à Marseille pour rappeler leurs responsabilités. Les grandes marques aussi s’affranchissent de certains stéréotypes quand on voit Larry Clark et JW Anderson choisir la plage du Prophète pour leur prochaine campagne.

Voici donc une liste — non exhaustive — de celles et ceux qui contribuent à faire de notre ville, LA ville. 

  • Marseille, une autre vision 

Nouveau rendez-vous incontournable dans le paysage de la mode responsable et solidaire : le projet Anti_Fashion impulsé par le Manifeste édité par Lidewij Edelkoort en 2015.  Depuis maintenant 3 ans, ces rencontres et ateliers ont lieu à Marseille chaque premier week-end du mois de juin et sont ouverts à tous. Les questions posées : comment réinventer le système de la mode pour le rendre responsable, positif, bienveillant ?
— Marseille, les 2, 3 et 4 juin 2018. 

Parce que les sports de glisse ont une place centrale à Marseille… La marque Jonsen Island est née des aventures de deux amis et surfers Thomas et William. Deux passionnés, soucieux de préserver l’authenticité de cette ancienne marque californienne – Jonsen est aussi le nom du grand-père de Thomas – en créant des collections de boardshorts entièrement réalisés à Marseille, à base de polyester recyclé fabriqués en séries limitées et numérotées ainsi qu’une gamme de vêtements unisexes à l’effigie du fameux poulpe. 

Les Champignons de Marseille, un projet ambitieux d’agriculture urbaine, porté par Maxime et Nicolas qui cultivent des pleurotes dans les sous-sols de la ville à partir du marc de café récolté auprès de restaurateurs locaux. C’est au 25 rue de la République qu’ils ont installé leur première champignonnière, dans le sous-sol de « l’Alimentation Durable au cœur de la République » du Fond Epicurien en Provence.

Le mouvement Slow Food Provence Méditerranée, Christian Qui et ses cours de découpe de poisson au cabanon. Ou comment le sushi man le plus poète de Marseille décide de partager son savoir et sa cuisine. Affaire à suivre… (sushiqui).

Avec Pièce à Part, la jeune curatrice Emmanuelle Oddo propose une nouvelle façon d’appréhender les oeuvres des artistes et de designers qu’elle affectionne. Sortir l’art du white cube pour le mettre en situation dans un appartement, une cabane… un lieu vivant et habité. Replacer l’art dans notre quotidien avec parfois vue sur la méditerranée, comme ici dans le cabanon de l’architecte et décorateur François Champsaur.

  • Bonne bouffe et quartiers cools

Longchamp / Après Paris-Plage, voici Belleville-sur-mer. À Marseille, près du Palais Longchamp, ce bistrot typique est tenu par un Parisien fraîchement Marseillais. Aussi frais que tous les délicieux produits qu’il propose à sa carte. Et c’est ouvert le dimanche, chose rare dans notre ville.
— Belleville/mer, 18 Boulevard Montricher, 13004 Marseille

Préfecture / La pâtisserie Minoofi et son livre de cuisine « Comme chez moi » écrit par Yasmine. Et juste en face la cuisine d’été installée dans le jardin de la boutique Jogging rue Paradis, avec la cheffe Ella Aflalo. 
— Minoofi, 104 rue Paradis, 13006 Marseille
— Jogging, 103 rue Paradis, 13006 Marseille

Endoume / Le café de l’Abbaye, ce bistrot archi-connu pour ses apéros sur la route et ses cornets de panisses, mérite d’être testé le midi. Carte épurée mais très efficace. Deux, trois plats dont un végétarien. Une ambiance qui ne vous fera pas retourner bosser à 14h… Mais ça fait partie du deal. Encore et toujours La Relève. Adresse historique du renouveau du quartier, largement au-dessus des autres bars, en terme de qualité, ouverts plus récemment dans la même rue. Incontournable le midi aussi. Coup de coeur pour La Fabriquerie, un traiteur  absolument tout est fait maison. Et le nouveau club : le Wild Disco , idéalement situé entre St Victor et le Vieux-Port, qui donne une alternative à notre vénéré Dame Noir Dancing
— Wild Disco Club, 40 rue du Plan Fourmiguier, 13007 Marseille

Noailles / Bien sûr ! Pour son nouvel élan porté par l’épicerie Idéal, Maison Empereur, La Palme d’or de Jiji… à côté des commerces de bouche orientaux, exotiques… comme Tam Ky ou Saladin.

République / La boutique Maison Mère, temple de la fripe et du sneaker de collection, l’ouverture d’une nouvelle cantine Spok place Sadi Carnot – qui en ce moment propose une chouette collab avec la marque de prêt-à-porter Toka Toka –, et The Babel Community un projet d’un genre nouveau qui propose du co-living, du co-working ainsi qu’une belle brasserie en pleine expansion rue de la République.

Opéra / Et sa ribambelle de nouvelles adresses qui ouvrent les unes derrière les autres. Du Sweet’s Lady, un ancien bar à hôtesse transformé en bistrot, au coffee shop et torréfacteur Deep, en passant par L’Infusion pour ceux qui préfèrent le thé ou encore par Dr Max pour les adeptes de plats végétariens.
— Soirée Les Marseillaises au Sweet’s Lady : jeudi 17 mai 2018 / Sweet Karaoké

La suite des projets cool dans le prochain épisode ;-)