Margaux Barthélemy

Margaux Barthélemy #HASHTAGART

Initiée à l’art par sa mère depuis son enfance, cette jeune femme de 25 ans ne pouvait que se sentir comme un poisson dans l’eau au milieu des professionnels de l’art. Après s’être formée dans des galeries d’art contemporain à Paris comme la Carpenters Workshop Gallery et son homologue à Londres où elle a passé près d’un an, Margaux Barthélemy — quand elle ne travaille pas avec l’artiste Mathias Kiss —décortique le monde de l’art sur son tout nouveau blog : Hashtagart.fr. On aime que ses critiques et ses prises de positions, sa connaissance des galeries marseillaises et parisiennes soient exprimées sur un si joli support (et oui le design du site est top). Les Marseillaises sont allées s’entretenir avec cette jeune esthète pour recueillir ces bonnes adresses marseillaises.  

La dernière adresse que tu as découverte
«Chez Marguerite» rue des Lices, meilleure terrasse de la ville.

Une virée arty
Dans le quartier de la Joliette, la sublime et audacieuse galerie Gourvennec – Ogor,  fondée par Didier il y a deux ans, anciennement chez Yvon Lambert et chez les Vallois à Paris. La GAD – Galerie Arnaud Deschin, je recommande notamment sa nouvelle exposition « Collection type ». Je suis également les différents chapitres de PARADISE / A Space for screen addiction par les deux curators C. Cosson et E. Luciani.  Ou encore La Fabrique, collection hyper pointue et conceptuelle des Gensollen.

Un artiste à découvrir:
Timothée Talard, on est déjà fan de ses light-box. Le prochain Gérard Traquandi …?!

24h à Marseille, tu fais quoi ?
Je fonce au bord de l’eau, baignade matinale à la calanque de la Verrerie, un tour sur le toit du Corbu, une visite au FRAC, apéro au Vallon des Auffes, barbec et fiesta dans le jardin des copains. Oui, parce qu’à Marseille, parfois les gens ont des jardins…

Une bonne table
Le Bongo chez mes copains Tania & François, au bout de la rue Sainte, pour les Tacos qui nous rappellent Los Angeles, les ceviche à tomber, la fameuse crack pie, et autres cactus ou fauteuils signés Marcel Breuer !

Ton shopping de Noël
La boutique Honoré pour la maison, pour les garçons Royal Navy et leur chicissime marque Unity, By Marie pour les filles, Mademoiselle rue Sylvabelle pour les bijoux et Gerda Hug juste pour les yeux ! 

Boire un verre
Quand je rentre à Marseille, je quitte le train et je me dirige le plus rapidement possible au café de l’Abbaye pour la vue et les panisses, avant d’aller boire un verre, 50 mètres plus haut, au bar la Relève, tenu par Greg le voisin de ma mère ! Sinon, je recommande la micro-terrasse de la Caravelle sur le Vieux Port, complètement hors du temps… Ou encore la sublime cabane de mon ami François Champsaur perchée sur les hauteurs de la Corniche.

Une valeur sûre
Justement les valeurs sûres ce n’est pas ce qui manque à Marseille !
La Baie des Singes pour son cadre lunaire et sa vue imprenable, chez Etienne dans le Panier, un plateau de coquillages chez Toinou à deux pas de la Canebière, un loup pour deux chez mon tonton à la Villa, un hamburger de rêve au Burger’s Banquet, la Bouillabaisse de chez Michel, la soupe au pistou de chez Rose
Ou encore le bar-tabac improbable en bas de chez moi (rue Saint-Suffren) : ouvert absolument tout le temps, fait rarissime à Marseille !