Victoire

Le joli combat de Victoire

Victoire Antoun a étudié au Studio Berçot, son univers et ses créations reflètent une personnalité enjouée, solaire comme la couleur de ses cheveux blond californien. La Californie c’est à Marseille qu’elle la vit avec son amoureux et ses enfants. Après avoir créé le site de vente en ligne « Monjolishop » qu’elle a dirigé pendant 7 ans, elle est aujourd’hui à la tête de sa propre agence de création graphique « Victoire Design » et s’occupe essentiellement d’identité de marques. Souvent nous nous croisons avec nos petites familles respectives à des brunchs ou en balade, le soir aussi sans les enfants à nos apéritifs, c’est là que nous avons pu faire vraiment connaissance. Durant cette interview, Victoire nous a parlé d’un sujet important qui rythmait sa vie. Nous avons voulu connaitre ses lieux de prédilection de jeune maman, de femme mais aussi son beau projet à la fois touchant et poétique.

Ta journée type à Marseille, tu fais quoi quand l’été pointe son nez ?
S’il me reste un peu de temps après avoir concilié boulot et vie de maman , je consacre mon temps libre essentiellement au sport pour aller courir au bord de l’eau ou faire du yoga. Je suis une fille du Sud, j’ai besoin du soleil et de la mer donc pas d’été sans plage, ici ou ailleurs…

C’est l’éternel problème quand on a des enfants, connais-tu des restaurants sympas pour déjeuner en famille le midi ou le soir ?
Le dimanche nous allons souvent bruncher au Réfectoire, c’est bon, bien organisé et les enfants peuvent jouer avec les super jeux vintage du restaurant.

As-tu une boutique fétiche quand tu veux faire un cadeau sympa à la dernière minute ?
Sans hésitation Capsule Store ! ma boutique préférée ! La sélection est parfaite, je craque souvent pour les bijoux et petits accessoires de créateurs.

Comment t’est venue l’idée de créer le site « Mon joli shop » ?
Au départ je suis styliste, j’avais créé une marque de vêtements pour enfant mais j’ai connu les galères de production et de rentabilité alors j’ai décidé de vendre plutôt les produits des autres ! Monjolishop était un des sites précurseur en matière d’e-shop pour enfant mais ces dernières années trop de concurrents sont arrivés sur le marché et ça ne m’intéressait plus de me battre dans cette jungle du net et puis j’ai bossé dans l’univers de l’enfant pendant 12 ans, j’avoue j’étais un peu lassée. Je suis une créative avant tout, j’avais besoin de retourner à mes premiers amours. … J’ai trouvé un repreneur pour Monjolishop et tourné la page de cette belle histoire.

Tu as créé de nombreux logo, quels sont tes dernières réalisations et où trouves-tu l’inspiration ?
J’adore créer l’identité complète d’une marque qui débute, lorsque tout est à faire. J’ai eu la chance d’avoir pu travailler sur de supers projets avec de jeunes entrepreneurs de ma génération. Mon tout dernier projet c’est la nouvelle identité du Sporting plage à St-Cyr, c’était vraiment bien de bosser pour cette plage mythique qui a décidé de se moderniser. Actuellement  je travaille sur le nouveau logo du pôle pédiatrique multidisciplinaire de la Timone enfant. C’est un projet important pour moi, qui me tient à cœur et dont je suis très fière par rapport à mon histoire personnelle. Pour l’inspiration j’essaie de me plonger dans l’univers de mes clients et d’interpréter leurs souhaits afin que leur image colle au plus près de leur activité.

vic1

J’ai vu que tu avais un joli tatouage sur le bras ! Pourquoi «Espoir » ?
Mon fils ainé est atteint d’une maladie extrêmement rare, c’est une maladie chronique rénale. Notre vie est rythmée par les séjours à la Timone. Cette maladie potentiellement mortelle a un traitement depuis peu mais nécessite une vigilance de chaque instant et surtout un traitement compliqué à vie. L’année dernière, mon fils m’a dit en avoir ras le bol de cette maladie, qu’il trouve injuste d’être malade toute sa vie. Je lui ai dit que pour le soutenir, je me tatouerai quelque chose afin d’être marquée aussi à vie et je l’ai laissé décider du tatouage, il a choisi du haut de ses 9 ans le mot « espoir », le lendemain j’étais chez le tatoueur. Les enfants malades ont une façon de voir la vie incroyable…

IMG_7093

Tu avais créé des cartes il y a quelques mois, tu as créé ces bracelets dans quel but ?
Mon fils est soigné au pôle pédiatrique multidisciplinaire de la Timone enfant, là-bas sont traités tous les enfants atteints d’une maladie chronique génétique. Pour résumer, dans ce service se trouvent tous les petits malades qui devront recevoir un traitement à vie, tous ces enfants sont pour ainsi dire né à l’hôpital et n’en sortiront vraiment jamais, comme mon fils. Malheureusement l’AP-HM a peu de moyen et les conditions d’accueil sont déplorables. J’aimerai pouvoir soulever un peu les consciences afin d’aider ce service et ces enfants pour qui la Timone est leur seconde maison. Quand les enfants reçoivent leur traitement, il n’y a pas de jouets ou de livres pour les occuper, le service est en piteux état, il m’est même arrivé une fois de dormir par terre durant une hospitalisation de mon fils par manque de lit. Avec ces bracelets j’aimerais donc parler de tous ces enfants qu’on oublie souvent et qui passent leur noël, leur vacances, leur mercredi à l’hôpital dans des conditions médiocres, parler de toutes ces familles qui les accompagnent et dont la vie est chamboulée, et puis bien sûr récolter un peu d’argent pour acheter au service des livres, des jeux, des consoles, des ipad pour les occuper. J’ai aussi l’espoir fou de trouver des partenaires pour investir à plus grande échelle et peut-être repeindre l’étage et acheter du matériel. Le service d’oncologie a pu être entièrement refait grâce aux dons et au mécénat mais malheureusement il est difficile d’éveiller les consciences sur les maladies chroniques. Pourtant contrairement à ces autres maladies terribles mais qui ont un traitement et dont les enfants guérissent et ne retourneront plus jamais à l’hôpital, les petits malades atteint de maladie chronique ne guériront jamais et passeront leur vie à l’hôpital. Je voudrais donc qu’on pense un peu à eux et que leurs conditions d’accueil leur apportent un peu plus de dignité.

Tu es une maman impliquée mais je sais aussi qu’avec ton chéri tu aimes sortir, tu as tes habitudes où pour boire un petit apéritif à part avec les Marseillaises bien sûr ? Nous habitons le 7ème alors, sans faire preuve de beaucoup d’originalité, nous allons au triplé gagnant : Relève – Marché st Victor – la Ruche ! C’est à coté et on retrouve toujours des copains.

Propos recueillis par Alabama Duel 


Achetez un « bracelet de l’espoir »  ici 

www.victoire-design.com
Retrouvez sa page facebook ici
> Et son Instagram ici