Audrey Taillée

Passionnée de mode depuis l’enfance, Audrey Taillée quitte Bordeaux pour travailler au Vogue Paris auprès de Carine Roitfeld et Emmanuelle Alt. La jeune femme deviendra ensuite l’assistante de Carine Roitfeld pendant des années avant de se lancer en freelance et de devenir rédactrice en chef du magazine anglais Lula. Elle collabore en même temps pour des magazines internationaux et des grandes marques comme Louis Vuitton, Chanel, Blumarine, ou Golden Goose. Mais voilà, il y a tout juste un an, l’envie de lancer sa propre marque la conduit jusqu’à Madagascar pour un long séjour durant lequel elle fera la connaissance d’artisans – tisseurs, polisseurs, couturiers… Amoureuse des sacs et soucieuse de créer des modèles en matière végétale, elle fait le choix du raphia. Le premier panier Taillée était né ! Et avec lui, toute une joyeuse déclinaison colorée, irrésistible, qui ne tardera pas à trouver leur place chez Jogging Marseille. À sa démarche éco responsable et équitable s’ajoute une passion pour la lithothérapie. À l’intérieur de chaque panier, trois pierres semi-précieuses sont brodées, conférant au sac des vertus protectrices. Presque un talisman à garder toujours près de nous. Depuis quelques temps, Audrey a décidé de s’installer à Marseille. L’occasion parfaite de l’inviter à notre événement à bord du Noctilio qui aura lieu mardi 10 août. Pendant la soirée, une heureuse gagnante remportera le panier Gigi sur tirage au sort !

À lire les réponses de son interview « Figure de style »… Pas de doute, Audrey est bien taillée pour Marseille ! 

– Si tu étais une couleur : 

Le jaune. C’est une couleur qui m’évoque le soleil, la chaleur, la nature, la vie et c’est aussi la couleur d’une de mes pierres préférées la citrine, la pierre du destin. 

– Si tu étais un accessoire :

Le sac évidemment :) C’est la plus grande histoire d’amour qui existe entre une femme et un objet, il la suit partout et contient tous ses secrets. J’ai toujours eu un attachement très fort à cet accessoire que je déplace de pièces en pièces où que j’aille depuis l’enfance même en repas de famille pour l’avoir près de moi. On s’est souvent moqué de moi mais je ne peux pas m’en empêcher.

 

– Si tu étais un fashion faux-pas : 

Étant styliste, j’ai tendance à penser qu’il n’y a pas de fashion faux pas. Ce qui était impensable hier est la tendance d’aujourd’hui. C’est un peu comme l’histoire de la tarte Tatin: ce sont les fashion faux-pas qui inspirent et font la mode.
Le meilleur exemple c’est la tendance Crocs. Personne ne l’avait vu venir je pense et encore moins sur des podiums de défilé… 

– Si tu étais une décennie :

Les années 2000 ! C’est la période où on a été nourri de gloss, de cheveux lisses, de strass et de logos à gogo. La mode était flamboyante et contradictoire, tout était en plastique mais tout devait briller ; c’était une époque assez drôle et mes playlists préférées aussi :)  

– Si tu étais un personnage de fiction :

Fran Fine ! J’en étais fan toute petite j’ai grandi avec elle, au-delà de ses looks incroyables et son humour, elle a une personnalité très forte et s’assume complètement. Elle n’a jamais eu honte de ses origines et en a toujours tiré ses forces au contraire, j’ai toujours été admirative de ce personnage d’une femme belle, forte, pugnace, aimante et proche de sa famille. 

– Si tu étais un mega snobisme :

La nonchalance définitivement. Après 15 ans à Paris, la ville va si vite que le temps devient ton ennemi, une chose si rare qu’il faut la rentabiliser. Donc, de m’installer à Marseille, de prendre le temps d’apprécier la beauté de cette ville, de ses gens, de m’en nourrir et de m’en inspirer pour mes prochaines collections, c’est un grand luxe. Sans parler du soleil ! 

– Une référence absolue :

Mireille Darc dans « Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais…Elle cause » de Michel Audiard. De ces tenues jusqu’à sa voiture, c’est ma référence absolue.  

– Un vêtement iconique : 

La robe Guy Laroche que porte Mireille Darc, encore, dans le Grand blond avec une chaussure noire. 

– Une tenue du dimanche : 

Une tenue confortable et à Marseille, on a envie de se balader le week-end dans les calanques surtout l’été. Donc un short et un t-shirt ou simplement avec un maillot de bain. Et pour l’hiver, un long cardigan tout chaud à porter comme une robe. 

– Une mode passagère :

SI j’étais une mode passagère : le Tie & Dye qui permet de donner une deuxième vie à ses vieux T-shirts. Une mode passagère mais écolo ! 

– Si tu étais une envie tenace :

Adopter un chien, après 7 ans de réflexion je pense enfin sauter le pas très bientôt ! 

– Une longue histoire :

Le panier, je ne sais pas si c’est l’odeur du raphia ou le fait que ce soit une matière végétale ou encore mes origines créoles peut-être. Mais c’est un objet qui me rassure et me fait voyager.


Site web de Taillée
Instagram de Taillée

Retrouvez-nous mardi 10 août 2021 à bord du Noctilio
Fort Saint Jean, Marseille
Toutes les infos sur l’event FB ici